Mulhouse.fr Mulhouse.fr

Votre profil

plan mentions recherche actus mots-cles

Et aussi sur mulhouse.fr

La ville en images

Allo Proximité : lampadaire

Allo Proximité : lampadaire

L'application Allo Proximité vous permet de signaler facilement un dysfonctionnement dans la ville de Mulhouse : problème de voirie , véhicules abandonnés, dégradations, graffitis...

Voir toutes les vidéos
La Fonderie

La Fonderie

La Fonderie, rénovée en 2007, lieu d'étude, d'art, d’exposition...

Voir toutes les galeries
visuel_webcam

En direct de Mulhouse

La Ville de Mulhouse vous propose de voir la ville en direct depuis la place de la Réunion, située en plein cœur du centre historique.

Voir la webcam

Bâtiment rue du Sauvage

Situation : 74, rue du Sauvage, ancien siège de la Sogéna, discothèque au sous-sol, rebaptisé "Pavillon de l'horloge".
Nom : projet baptisé "le pavillon de l'horloge"
Particularité : bâtiment remarquable des années 1930, inscrit à inventaire du patrimoine culturel. Il recèle de nombreux détails architecturaux que le groupe Créquy conservera : escalier monumental, moulures, sculptures, marbre.
Réhabilitation : 1 015 m² sur 4 niveaux

Bâtiment rue du SauvageLogements de standing


  • 12 appartements du F2 au F5
  • Surface : de 32 à 200 m². 
  • Localisation : 3e et 4e étages. Au 4e étage, deux F5 (125 et 200 m²) avec grande terrasse se partagent le niveau.
  • Très haute performance énergétique
  • Accession à la propriété ou investisseurs (loi Duflot) en vue de les louer.
  • Livrés en prêt-à-décorer 
  • Prix de vente : de 2 500 à 3 200 €/m²
  • livraison prévue en 2015.

En savoir +

600 m² de bureaux

Pavillon de l'horloge

  • Des espaces de coworking (bureaux, salle de réunions et réception) avec des plateaux de travail ouverts 7j/7 de 7h30 à 22h ,
  • des espaces de corooming (suite et chambres).
  • plus de 600 m² de bureaux 
  • premier et deuxième étages 
  • 19 places de stationnement au sous-sol.

Ces espaces sont en cours de commercialisation.
Renseignements : 0811 031 041

Une opération menée par le groupe lyonnais  Créquy, propriétaire de l’immeuble – hors discothèque et agence bancaire.
Le coût de cette opération menée en coeur de ville avec l’architecte Frédéric Busquet s'élève à 3,4 millions d’euros.