Mulhouse.fr Mulhouse.fr

Votre profil

plan mentions recherche actus mots-cles

Et aussi sur mulhouse.fr

La ville en images

Stationnez malin à Mulhouse !

Stationnez malin à Mulhouse !

Mulhouse fait le plein de bons plans pour stationner malin : stationnements gratuits, paiement par mobile ou encore paiement direct avec votre carte bleue ! En savoir plus

Voir toutes les vidéos
La Fonderie

La Fonderie

La Fonderie, rénovée en 2007, lieu d'étude, d'art, d’exposition...

Voir toutes les galeries
visuel_webcam

En direct de Mulhouse

La Ville de Mulhouse vous propose de voir la ville en direct depuis la place de la Réunion, située en plein cœur du centre historique.

Voir la webcam

Histoire de Mulhouse

Mulhouse avant la ville

Mulhouse est mentionnée pour la première fois en 803. Dans la seconde moitié du XIIe siècle, l’empereur Frédéric Barberousse fait de ce site, habité et exploité par les grands établissements ecclésiastiques, une ville commerciale et artisanale. La Ville tire parti de son capital aquatique et installe un moulin, qui lui vaut son nom (Mülhausen) et dont la roue symbolise aujourd'hui encore la ville.

 

Une indépendance préservée

Son statut de ville d'Empire et son jeu d’alliances, surtout avec les villes suisses, puis la Confédération (1515) lui confèrent une quasi-indépendance, et lui permet d'être épargnée par les conflits.

 

1746 : naissance de l'industrie

En 1746, trois jeunes bourgeois, Jean-Jacques Schmalzer, Samuel Koechlin et Jean-Henri Dollfus, soutenus par le banquier Jean-Jacques Feer, fondent la première manufacture d'impression sur étoffes à Mulhouse, ouvrant la voie au développement industriel de la ville. Une quarantaine d’années plus tard, on dénombre 26 manufactures textiles à Mulhouse. Cette profession induit rapidement toute une série d’activités, comme la chimie et la construction mécanique.

 

La réunion à la France

Le 4 janvier 1798, la petite République de Mulhouse, isolée dans une province devenue française, vote sa réunion à la France et se développe de manière spectaculaire.

 

La « Manchester française »

Une ère nouvelle commence, qui, en quelques décennies, fait de Mulhouse la capitale industrielle de L’Alsace.
Durant 73 ans, Mulhouse reste française et connaît un formidable développement économique et démographique. Mulhouse devient « la Manchester française », « la ville aux cent cheminées ».
D’importantes opérations d’urbanisme transforment la ville, à l’instar de la construction du Nouveau quartier (actuel place de la Bourse) pour les capitaines d’industrie en 1826 et de la cité ouvrière à partir de 1853, laquelle deviendra une référence en Europe.

 

L’Annexion

Suite à la défaite de 1870, l’Alsace est annexée à l’Allemagne. Une partie des industriels optent pour la nationalité française et quittent l’Alsace. La belle ascension industrielle s’arrête. Après un temps d’adaptation l’industrie repart, à la faveur du dynamisme de l’économie allemande. La ville se transforme. De nouveaux quartiers voient le jour (Nordfeld) dans le sillage des nouvelles usines qui se créent à la périphérie de la ville. Le quartier résidentiel du Rebberg se construit peu à peu, singulièrement à partir de 1885.

 

D’une guerre mondiale à l’autre

Le premier conflit mondial épargne Mulhouse qui connaît peu de destructions. Si la période de l’entre-deux-guerres se révèle difficile pour l’industrie mulhousienne, en particulier dans le secteur textile, c’est l’âge d’or du logement social qui permet d’assurer au plus grand nombre des conditions d’habitat décentes.
La deuxième guerre mondiale laisse, quant à elle, de nombreuses séquelles :des quartiers entiers sont dévastés par les bombardements.

 

La libération de Mulhouse le 21 novembre 1944

Les 20 et 21 novembre 1944, Mulhouse est libérée. La prise de la caserne Lefebvre, le 23 novembre, marque la fin des combats en ville. La zone de front va désormais s'établir pour plusieurs mois le long de la Doller jusque début février 1945.

 

L’après guerre

La reconstruction dure une quinzaine d’années. Mulhouse connaît, comme les autres grandes villes françaises, une intense période de construction de logements pour accueillir les salariés des usines mécaniques et textiles et faire face à son développement démographique. Le quartier des Coteaux se construit à partir de 1960.

 

Mulhouse aujourd’hui.

La période actuelle est marquée par les programmes de requalification des quartiers anciens nés de l’expansion démographique du XIXe siècle et des secteurs d’habitat vertical des « trente glorieuses ».
Mulhouse a vu peu à peu disparaître une bonne partie de son tissu industriel et s’est tournée vers les activités tertiaires en lien avec la constitution de l’Université de Haute Alsace. Parallèlement, elle a procédé avec succès à la reconversion de ses friches militaires et industrielles et entreprend, avec l’opération Mulhouse Grand Centre, de requalifier et d’embellir son centre ville.