Mulhouse.fr Mulhouse.fr

Votre profil

plan mentions recherche actus mots-cles

Et aussi sur mulhouse.fr

La ville en images

Marché de Noël de Mulhouse 2016

Marché de Noël de Mulhouse 2016

Le Marché de Noël s'installe place de la Réunion et au centre vile de Mulhouse du 24 novembre au 27 décembre 2017. En attendant la collection 2017, retour sur l'ambiance du marché de Noël 2016.

Voir toutes les vidéos
La Fonderie

La Fonderie

La Fonderie, rénovée en 2007, lieu d'étude, d'art, d’exposition...

Voir toutes les galeries
visuel_webcam

En direct de Mulhouse

La Ville de Mulhouse vous propose de voir la ville en direct depuis la place de la Réunion, située en plein cœur du centre historique.

Voir la webcam

Parc à sculptures du Nouveau Bassin

Le parc à sculptures du Nouveau bassin, aménagé en 2001, continue à s’étoffer au fil des années. Les oeuvres contemporaines, acquises par la Ville de Mulhouse, ponctuent les déambulations des promeneurs autour des bassins et proposent à chacun de s’initier à l’art de façon ludique et libre.

"La Jonque" de Vincente Blanchard

jonque-nouveau-bassin

Les variations organiques sont prises en flagrant délit d’éclosion et de structuration, à différentes étapes de leur évolution, de la naissance jusqu’à la fossilisation.
La pierre sort peu à peu d’une structure métallique rythmée qui pousse le métal à se cintrer et à s’ouvrir. Chaque invertébré s’exprime au cœur d’une série, comme l’empreinte fictive d’une époque archaïque dont la force vitale ressurgirait avec fantaisie dans notre monde contemporain.

Année d'achat de l'oeuvre : 2001

  

"L'arbre" d' Yves Carrey

arbre.nouveau-bassinL'arbre d'Yves Carrey est venu enrichir la promenade du Nouveau Bassin en 2003. Réalisé à partir de fers à béton - provenant d'anciens bâtiments des mines de potasse - compressés par la société Marx Spaenlin Sometalor, entreprise spécialisé dans le recyclage des métaux.

La masse de feraille d'un poids de plusieurs tonnes évoquait le tronc d'un arbre jonchant le sol. Les fers, après en avoir extrait quelques matières indésirables - bétons et fragments de bois - furent soudés, coupés, déformés, consolidés de manière à faire apparaître des branches et des racines, un feuillage de couleur pour lui redonner vie ; un arbre était né d'un amas de feraille voué à la destruction.

Année d'achat de l'oeuvre : 2003

 


 La "Girafe" de Françoise Matt-Halm

  girafe-Nouveau-BassinSculpture réalisée en tôle électrozinguée (épaisseur 20/10, hauteur 2m70, largeur 1m), recouverte d'une peinture thermolaquée, teintée au Rilsan et scellée sur une dalle en béton.

Les critères majeurs ayant dominé le projet sont :

  • la stylisation pour la forme
  • légèreté pour la mobilité
  • gaieté pour la couleur

Année d'achat de l'oeuvre : 2004

 

 

 "Réserve. (pour tout bagage...)" d'Anne-Marie Schoen

Nouveau-Bassin-reserve

Pour tout bagage...
" Objets témoins de ce qui tisse une vie, petits riens et fleurs séchées…Sans eux, il reste aux hommes, leur mémoire et leurs mains vides… Parfois, ils n'ont laissé que des bagages abandonnés, des demeures vides…une trace dans la mémoire d'autres hommes…"

Projet pour la promenade du nouveau bassin
Le cube-cage rouge (signal fort,…signal de danger?) est ambigu. S'agit-il d'enfermer ou de protéger? Quel est l'espace protégé ? …
A l'intérieur, en contraste avec la pelouse bien tondue, des plantes poussent de façon incontrôlée (libre? !!!).
On peut y voir des préoccupations écologiques à l'heure où il semble bien que les quelques efforts de certains ne sachent empêcher l'humanité de saccager la planète, une réflexion quelque peu ironique sur la mémoire et sur la notion même de réserve.

Année d'achat de l'oeuvre : 2004

Visitez le site d'Anne-Marie Schoene

 

 "La danse des Trois" d'Alix Vonderweidt

Nouveau-Bassin-la-danse-des-troisCette œuvre est partie de l’idée de l’union des trois pays, les trois formes qui s’élèvent et dansent vers le ciel évoquent la fécondité, née de l’harmonie de ces formes entre elles issues toutes les trois du même magma de la Terre, qui leur donne leur puissance et leur énergie, leur permettant de se séparer, tout en restant unies.

Année d'achat de l'oeuvre : 2005

Contactez Alix Vonderweidt

 

 

 

"Ourobouros" de Kristian Ingold

nouveau-bassin-ingold

Le symbole mathématique de l’infini, bien connu des photographes m’est apparu comme une évidence. Me l’approprier pour en faire une forme non-égotique lisible ne suffisait pas.
J’ai donc décidé d’en faire une table, lieu de convivialité, d’échange, mettant ainsi très simplement la sculpture à la disposition du spectateur…
Année d'achat de l'oeuvre : 2007
Visitez le site de Kristian Ingold

 

 "Nos ombres en attendant la nuit" de Christian Lapie

NouveauBassin-ombres
 

Pour côtoyer l’infini, cinq figures dialoguent face à face pour offrir une vision globale de l’homme, de la vie et du monde. D’aspect brut et élémentaire elles sont sans bras ni visage, monumentales et puissantes, elles interrogent, déstabilisent et questionnent. Engoncées, dans la masse du bois dont elles sont extraites, noircies par le feu, elles sont silencieuses et figées, debout, de jour comme de nuit. C’est une tribu de sentinelles placides et immuables. Elles sont si présentes qu’il semble qu’elles ont toujours été là, qu’elles font partie du paysage, de son histoire.
C’est précisément à la mémoire individuelle et collective qu’elles font référence.

Année d'achat de l'oeuvre : 2007

visitez le site de Christian Lapie

 

 

 "Maternité" de Georges Hanskens

Maternité de Georges Hanskens

"Maternité" est un hymne à la femme, les courbes et les rondeurs invitent la générosité, la douceur et la tendre attente d’une naissance...Le symbolisme et l’intemporel sont présents.

L’œuvre mesure 1,20 mètre de haut et est édifiée sur un socle en granit monolithe blanc de 1 mètre. L’œuvre est en bronze et sa patine est de couleur brune.
Cette œuvre a été réalisée par la célèbre fonderie Strassacker.

Année d'achat de l'oeuvre : 2008

Visitez le site de Georges Hanskens

  

 

"Hector" de Renato Montanaro

Hector

 Il s'agit là de la quatrième version monumentale d'Hector réalisée par l'artiste, un bouledogue jusque là habillé de résine patinée (version présentée pour la première fois à St’Art Strasbourg en 2005).
Hector (dans cette version destinée à la Ville de Mulhouse) est l'unique modèle en bronze patiné. Une robe qui lui confère force, robustesse et noblesse.

Les dimensions de la sculpture :
Hauteur : 1,30 mètre ; longueur : 2,50 mètres
Poids : environ 1 tonne. 
Année d’achat de l’œuvre : 2009
Visitez le site de Renato Montanaro

 

« Julia » d’Yves Lemarque

« Julia » d’Yves Lemarque

Réplique en réduction des cheminées qui ont fait la renommée de Mulhouse (la ville aux cent cheminées), l’oeuvre « Julia » rappelle l’histoire industrielle de Mulhouse.
Le prénom Julia, apposé sur cette oeuvre, crée quant à lui une relation avec le passant qui se promène le long du Bassin. Cette référence à un prénom commun, qui ne renvoie à aucune connaissance de l’auteur, vise à interpeller le promeneur (qui pourrait connaître quelqu’un portant ce prénom) et ainsi donner une identité à la sculpture, l’humaniser.
Une fois à côté de la sculpture, le spectateur peut également regarder à l'intérieur, à travers les petits trous perforés. Une autre perspective et une nouvelle relation à l’œuvre, plus personnelle.
De manière moins apparente, cette œuvre est une métaphore de l’appareil photographique, base du travail de l’auteur qui la replace dans ses peintures et sculptures. Le miroir, le regard entre l’extérieur et l’intérieur, la chambre noire du cône rappellent le monde photographique.

Sculpture de 4,60 m de haut et 1 m de large. Conception : Yves Lemarque. Réalisation : ferronerie d’art Rimmelspacher à Riediesheim
Année d’acquisition : 2010

Visitez le site d'Yves Lemarque

 

"Cristaux" de Pierre Watzky

Cristaux de Pierre Watzky